AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 je t’apprendrai à voir ce qu’on garde invisible. (0/1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MESSAGES : 32
DEPUIS LE : 10/07/2017
©, AVATAR : Faust, Dylan r'
ÂGE : 25.
EMPLOI : Au chômage.
ON YOUR MIND :

La fumée, c'est un peu toi ma p'tite,
Tu crois pouvoir la toucher,
L'embrasser,
Mais t'arrives même pas à la saisir.
Elle vient juste t'narguer;
Ouais t'es d'la fumée.



Maryane jtm !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
mé fem c la moitiai dmon âm

MessageSujet: je t’apprendrai à voir ce qu’on garde invisible. (0/1)   Jeu 13 Juil - 13:35

nous serons rois demain.

Elle est un peu comme toi, Dorian. Elle se tue avec le néant. Elle boit sa propre bile le matin à la place d'son café, puis elle essaie d'se donner de la consistance dans des choses futiles. Elle est clairement perdue ; comme toi. Tu sais pas si elle a un passé d'merde - ou si elle se fait juste chier. Tu sais pas si elle est d'ici, ou bien d'Italie, ou d'Russie. Pour les gens, t'façon, elle vient d'nulle part. C'est la pauvre fille qui sait pas où est son chemin et si un jour elle s'fera une place dans la société. Elle a eu des rêves mais les a vite perdus ; la pauvre avait voulu les cacher dans ses poches mais elles étaient décousues. Elle a son p'tit caractère et c'est ce qui plaît: parfois elle te parlera, puis le lendemain elle t'aura oublié. Mais cette fille, c'est surtout un inconstante attirée par le vide ; un peu comme toi, Dorian. Elle continue de s'enfoncer et c'est comme ça qu'elle se sent un peu plus vivante.

(demoiselle) Au choix. ▹ 20-27 - Au choix - Au choix - Au choix. (Réservé par Vivi)
Au début, c'était mal parti. Tu pouvais pas la piffer, et t'arrêtais pas d'la croiser. Elle était toujours là, en train de donner son avis sur tout - alors que normalement, c'est toi qui fais ça. Vous finissiez par vous embrouiller et repartir chacun en marmonnant dans votre barbre.
Puis tu la recroisais, toujours dans un café ou un bar. Comme-si elle avait les mêmes goûts que toi ; mais ça, tu pouvais pas l'accepter : c'était qu'une p'tite conne à tes yeux.
Puis un soir, t'allais mal.
Elle aussi.
C'était un soir comme de ceux où tu sentais qu'le monde ne te parlait plus.
Et elle, elle avait juste l'impression qu'il lui parlait, mais pas la même langue.
Tu l'as croisée, et aucun de vous deux n'a commencé à gueuler.
Vous avez fini par partager une clope, un verre, puis une chambre - mais sans baiser.
Non, ce soir là, ça avait été bien plus profond, bien plus beau que tous les soirs que chacun avait connu dans sa propre vie.
Vous avez parlé pendant des heures, juste pour se sentir compris ; et pour une fois, quelqu'un t'avais enfin compris.

Puis le matin est venu,
La journée s'est posée, et vous avez décidé sans rien dire, de faire comme-si il ne s'était rien passé.
Mais au fond, chacun d'vous deux sait que depuis ce soir-là, vous êtes liés.

Parce que maintenant, Dorian, quand tu la croises dans la rue, t'as l'impression que les pavés sont lisses, tes pas légers - et ton coeur complètement foutu.
Totalement Libre ► ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
je t’apprendrai à voir ce qu’on garde invisible. (0/1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PAPER PLANES :: the same heartbeat :: you're a cool kid-
Sauter vers:  
PARTENAIRES
nos copains

⟩ voir la pub bazzart

ÉVÈNEMENTS
lieux éphémères
+ LE BAL MASQUÉ
+ LA FÊTE FORRAINE