AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Just like my bed my heart is cold.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MESSAGES : 3
DEPUIS LE : 10/08/2017
©, AVATAR : Ultraviolences, Rami Malek.
ÂGE : 33ans.
EMPLOI : Graphiste - ou juste paummé, j'sais pas trop.
ON YOUR MIND : J'ai peur du mouvement de la cuillère dans le café - bien trop circulaire. J'ai peur des sourires lors des jours de pluie - inappropriés. J'ai peur du bruit de la pluie contre les vitres - trop régulier, pas assez silencieux. J'ai peur du bruit de la télévision du voisin de 12h à 13h14 - ça me rappelle que j'suis pas mort. J'ai peur de la vie.
De vous.
surtout de vous.

MessageSujet: Just like my bed my heart is cold.    Jeu 10 Aoû - 23:17


   SID ADIL
   ( I will never be out of sight
I'll never feel the snow
I'll never reach the truth of lies
I'm just watching the flowers grow )

   crédit img / auteur
   

   
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Toujours encastré dans cette même ville miteuse remplie de gens qui pensent avoir accompli leur vie ; mais ils ne sont que des cadavres errants. C'est le 10 juillet que je suis né, dans les bras de la sale Madison. ORIGINES : Une mère libanaise assez aveuglée par l'amour (et l'argent) pour s'installer aux états-unis avec un pauvre con qui n'sait parler qu'avec ses chiffres. EMPLOI/OCCUPATION : Graphiste freelance, ou lâche, j'sais pas trop. CLASSE SOCIALE : Déchu ; juste de quoi (sur)vivre. ORIENTATION SEXUELLE : Personne - je n'veux personne. STATUT CIVIL : Enfermé. CARACTÈRE : Agoraphobe, asocial, peureux, déçu, amer, pessimiste, cultivé, accro à la lecture, franc, vulgaire, engagé, virulent, imprévisible. ON YOUR MIND : J'veux pas les voir,
J'veux pas vous voir,
J'veux rien entendre, ni toi ni ta mère ni ton frère encore moins ta soeur. J'ai juste envie d'rester là à rien foutre à fumer et à attendre qu'la vie passe. J'ai pas envie d'en finir parce que si j'fais ça vous aurez gagné - alors j'préfère écouter le son d'l'hypocrisie qui griffe mes murs dès que j'colle mon oreille dessus. J'vous observe tous, les moutons les fourmis les p'tit cons - j'vois ma voisine pas foutue d'remarquer que j'l'observe pour passer le temps. J'la vois baisser son pantalon pour un p'tit con et mentir à celui qui rentre un peu plus tard. J'vois aussi les p'tit cons du quartier qui pensent qu'ils auront un avenir en posant leur cul sur le banc toute la journée ; parfois ils sifflent des filles et se pensent malins. J'vois ce malheureux manège et j'me dis que j'ferais mieux d'retourner lire Beckett - y'a plus de sens dans ses lignes que dans ces conneries.AVATAR : Rami Malek. GROUPE : ice cold beer.


   
▹ JUST AN OLD SWEET SONG
   Salut le monde,
Salut les gens,
Salut bande de cons.
J'sais pas trop quand j'ai commencé à tous vous détester.
P'tet quand j'ai réalisé qu'à chaque fois que j'sortais, j'avais envie d'gerber.
Ou quand j'ai compris qu'à chaque fois qu'jdonne un peu d'moi ; vous voulez tout prendre.
J'crois c'est surtout ça.
J'pourrais faire une liste ; elle serait trop longue. Trop d'enculés qui m'ont déçu - qui m'ont sucé jusqu'à la moelle.
J'suis plus qu'une chose vide - ou un monstre enragé qui préfère s'enfermer plutôt qu'avoir à vous supporter.
J'sais pas trop quand j'ai commencé à vous détester.
J'sais en tout cas tout ce qui m'fatigue avec vous. Putain d'société où on s'donne une consistance alors qu'on est tous que des p'tites merdes qui tournent en rond dans un quotidien sans réel fond. Toujours la même routine et les mêmes mensonges. Je t'aime mais j'vais juste t'baiser au fond - parce qu'un jour j'en aurai trouvé un moins con ou une plus bonne.
J'suis ton pote mais j'vais trouver le moindre p'tit truc pour aller m'donner l'impression de valoir mieux en allant cracher sur toi auprès d'autres salopards.
J'suis un p'tit intellectuel qui lit des définitions sur google pour aller m'pavaner avec un faux verni culturel qui m'donnera l'impression d'être bien moins débile qu'les autres.

Qu'une bande de tarés qui essaie d'croire que ce monde a un sens. Mais le monde n'en a jamais eu de sens - l'être humain, c'est juste un putain d'parasite. On est un virus, et un jour le monde en aura fini avec nous. On est une grippe - ou plutôt un sida.
Ouais j'balance tout ça sans aucune justification, mais ça c'est parce que la justification, c'est juste vous. On essaie d'laisser une trace, on essaie d'subsister pauvrement au travers du matériel ; on pense qu'avoir une belle paire de godasses, ça nous donnera d'quoi sourire. Mais vous comprenez pas qu'on s'est enfoncés dans un bourbier dégueulasse qu'est la superficialité ? Putain mais ouvrez les yeux ; puis aussi arrêtez d'être sourds. Sourds au monde sourds à la vie. On peut trahir l'autre pour quelques billets ; sauf qu'à part des afflictions - on tirera que dalle de ces choses là. On tire des coups on tire des balles on tire des sous-rires et on se tire. On pleure de rire on pleure la mort on pleure un déficit on pleure des p'tites peines mais pour pleurer les vrais problèmes y'a personne.
Y'a les politiciens à ce qu'il parait - mais eux, ils sont pas mieux. J'vais pas dire qu'ils sont pires, parce qu'ils sont juste le reflet de nous tous. Pas foutus d'agir pas foutus d'bouger notre cul pas foutus d'ouvrir notre gueule ; parce qu'au final, c'est pas plus mal tout ça. S'plaindre puis rien faire, s'plaindre puis s'contenter d'voir que notre petite vie nos petites peines nos petites bites qui regardent des petits culs.
Tous des petits dans un monde bien trop grand pour nous.

Puis moi j'parle mais j'suis pas mieux.
Recroquvillé dans ma peine, dans un cycle infernal ; j'arrive même plus à sortir d'chez moi sans vouloir m'éclater la gueule sur l'asphalte. Même pas foutu d'vouloir vous buter vous, à l'origine d'mes peines - j'suis assez lâche pour tout m'laisser subir. Le yeux explosés par l'écran, j'dessine des courbes pour qu'les patrons publient de quoi créer l'envie de quoi créer l'achat de quoi créer des crédits.
J'parle mais j'suis comme mort - j'agis tellement peu que parfois j'me demande si j'existe encore.
Y'a des jours j'bouge pas d'mon lit,
c'est trop dur.
Même l'café et la clope n'ont plus de goût. J'oublie d'manger j'oublie d'respirer j'oublie d'boire j'oublie d'appeler la banque et surtout je m'oublie moi.
Parfois j'sais même plus c'est quoi mon prénom.

J'vous déteste,
J'me déteste,
Qu'est-ce que je fous ici bordel ?
Qu'est-ce qu'on fout ici, bordel ?
A quoi bon, j'me demande,
A quoi bon bouger à quoi bon parler à quoi bon échanger - ça sert à quoi tout ça ?
Tout ce qu'on fait est à l'origine de la destruction, on bouffe l'oxygène on crache du poison, on dévore les animaux et les sols fertiles, on arrive même plus à s'trainer alors on utilise du gasoil puis on fait la guerre pour nous changer les idées.
J'vous emmerde tous,
J'nous emmerde tous.


   
PSEUDO / PRÉNOM : écrire ici. ÂGE : écrire ici. FUSEAU HORAIRE : écrire ici. PRÉSENCE : écrire ici. INVENTÉ OU SCÉNARIO : écrire ici. MOT DE LA FIN : écrire ici.




Dernière édition par Sid Adil le Ven 11 Aoû - 10:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MESSAGES : 12
DEPUIS LE : 02/08/2017
©, AVATAR : dioni, NIMITZ.
ÂGE : vingt-cinq coeurs réparés, le sien abandonné.
EMPLOI : médecin généraliste.

MessageSujet: Re: Just like my bed my heart is cold.    Jeu 10 Aoû - 23:27

jtm, allez la bise.

_________________
Luca & Sasha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MESSAGES : 16
DEPUIS LE : 01/08/2017
©, AVATAR : matt (balaclava).

MessageSujet: Re: Just like my bed my heart is cold.    Ven 11 Aoû - 13:34

#chuitrotortureyy

moi rami j'l'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
MESSAGES : 8
DEPUIS LE : 02/08/2017
©, AVATAR : © PASTEL BREATHING, LAURA.
ÂGE : VINGT-DEUX.
EMPLOI : KARMA DANS L'OMBRE, JUSTICIÈRE MASKEY. (AU CHÔMAGE)
ON YOUR MIND : PAS GRAND CHOSE.

L'APHASIE DEPUIS JANVIER, DANS L’INCAPACITÉ DE PRONONCER UN MOT QUEL QU'IL SOIT + STRESS POST-TRAUMATIQUE RETRANSCRIT EN SYNDROME DU SAUVEUR + LE GOSPEL QUI GRONDE LES JOURS D'ORAGE + VISHNU QUI GUIDE, SHIVA QUI RAGE, GANESH QUI PRÉSERVE.


MessageSujet: Re: Just like my bed my heart is cold.    Dim 13 Aoû - 4:12

Citation :
quand j'ai compris qu'à chaque fois qu'jdonne un peu d'moi ; vous voulez tout prendre.
that
shit
hit
deep
//
truth.

_________________
- SHE WEARS STRENGHT AND DARKNESS EQUALLY WELL,
THE GIRL HAS ALWAYS BEEN HALF GODDESS, HALF HELL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Just like my bed my heart is cold.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Just like my bed my heart is cold.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stone Cold Limited Edition Classic Deluxe Figure!
» raketa open heart (avec deux photos odieusement pillées à Alexandr2 du forum watch.ru)
» RGM-79 GM Cold District - Zen Type
» The legacy of Stone Cold Steve Austin
» "COLD RESPONSE" : exercice de l'armée de Terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PAPER PLANES :: on the road again :: living the good life-
Sauter vers:  
PARTENAIRES
nos copains

⟩ voir la pub bazzart

ÉVÈNEMENTS
lieux éphémères
+ LE BAL MASQUÉ
+ LA FÊTE FORRAINE